D’après une enquête de JAMA Medical Education publiée en novembre 2018, 7 personnes sur dix ne diraient pas la vérité à leur médecin. Comment expliquer cette situation et pourquoi est-ce dangereux pour le patient ?

visite dentiste usa

Que révèle l’enquête ?

Cette enquête menée aux Etats-Unis porte sur un panel de près de 5 000 personnes. Les professionnels de santé ont déterminé 7 informations importantes pour le choix du traitement du patient et ont interrogé le panel à leur sujet.

Résultat : 71% des interrogés ont déjà menti à leur médecin sur une information importante pour leur santé.

Près de 40% des interrogés n’expriment pas à leur médecin leur désaccord avec le traitement proposé. Conséquence ou non, 20% des membres du panel ne suivent pas leur traitement correctement. 13% n’informent pas leur médecin de la prise d’autres médicaments et 11% ont même déjà pris un médicament prescrit à une autre personne.

Autre réponse surprenante, 28% des patients ne comprennent pas les instructions de leur médecin et ne l’en informent pas.

L’enquête va plus loin en cherchant les causes de ces contre-vérités. Il semblerait donc que 73% des patients aient peur d’être jugés par leur praticien, seraient trop embarrassés par leur comportement ou auraient peur d’être réprimandés. D’autres réponses récurrentes portent également sur la peur de paraître stupide ou difficile.

13% des interrogés auraient également peur que le médecin en informe leur famille.

Quels sont les risques de mentir à mon médecin ?

Un praticien qui n’a pas toutes les informations nécessaires pour déterminer votre traitement peut vous mettre à risque. Le traitement proposé peut se révéler inefficace voir néfaste si vous ne lui fournissez pas toutes les informations pertinentes sur votre état de santé.

Les médecins ne sont pas la police. Ils ne vous arrêteront pas si vous prenez des médicaments ou substances non prescrites. Certains médicaments ou substances peuvent s’avérer néfastes s’ils sont pris ensemble ou à un intervalle de temps trop réduit. Même la prise d’aspirine doit être indiquée à votre praticien pour qu’il ne vous prescrive pas un médicament incompatible avec celle-ci.

Les médecins ne portent pas de jugement, ils sont là pour vous soigner et vous informer. Si vous ne comprenez pas les instructions ou le traitement prescrit, posez des questions à votre médecin. Il est de son devoir de vous informer sur les risques et effets secondaires possibles du traitement, et de vous expliquer en quoi celui-ci semble le mieux adapté à votre condition.

Les médecins sont soumis au secret médical. Ils ne doivent révéler aucune information ou confidence faite par le patient sans l’autorisation expresse de celui-ci. Aux Etats-Unis, le code d’éthique médical rédigé par l’Association des médecins américains (AMA) repose également sur le serment d’Hippocrate.

Si vos doutes reposent sur le prix des traitements ou des consultations médicales, sachez que ceux-ci sont généralement couverts par votre assurance santé. N’hésitez pas à consulter notre article sur comment choisir une bonne assurance santé USA et à prendre contact avec nos conseillers pour connaître celle qui sera la plus adaptée à vos besoins.