Devenir Américain

L'obtention de la nationalité Américaine est l'un des cadeaux les plus convoités que le gouvernement Américain peut offrir. Il n'existe que 2 moyens de devenir Américain: par la naissance (terre ou sang ou par l'adoption depuis 2000), et par la naturalisation.

Si vous voulez devenir citoyen, il est nécessaire que vous ayez votre Carte Verte depuis 5 ans ou 3 ans si vous l'avez obtenue par mariage avec un(e) citoyen américain. On peut déposer son dossier 3 mois avant la fin de cette période.

Il faut avoir résidé physiquement aux Etats-Unis au moins la moitié de ce temps. La notion de résidence est complexe mais en résumé, il faut avoir son foyer fiscal et légal aux U.S.A. et être physiquement présent au moins 6 mois par an. Si, par exemple, vous devez aller travailler à l'étranger pour une société américaine, vous devez avoir auparavant la permission de l'I.N.S. pour conserver vos droits à résidence et les choses se compliquent sévèrement. Il faut être très prudent.

Vous devez aussi être une personne de "good moral character", croire et adopter les principes de la Constitution américaine.

Vous trouverez tous les renseignements pratiques sur le site du gouvernement américain

Le gouvernement a édité un manuel très complet qui vous explique tout ce que vous devez savoir pour devenir Americain. Pour le télécharger

Les avantages d'obtenir la nationalité Américaine

  
Si vous êtes Français, vous ne perdez pas la nationalité française car la France admet que ses ressortissants aient une autre nationalité. Il est peut-être utile, sait-on jamais, d'avoir deux passeports. Étant Américain, vous pouvez, bien sûr, voter et accéder à certains emplois gouvernementaux.

Cela peut aussi permettre à vos enfants, vos parents ou votre conjoint, d'obtenir plus facilement une carte verte, s'ils le désirent.

Si vous avez envie de changer de nom, cela devient possible en adoptant la nationalité américaine et c'est tout à fait légal.

En matière de successions, cela peut offrir pour le conjoint une plus grande sécurité…Étant Américain vous n'êtes pas soumis à la loi sur les successions "TAMRA" et c'est très important. Si vous êtes Américain, vous héritez de la totalité des biens de votre conjoint sans payer le moindre impôt. Si vous n'êtes pas "American Citizen", vous paierez des impôts de succession très lourds (ils peuvent aller jusqu'à 55%) . Vous bénéficiez quand même de la déduction commune qui était de 600 000$ en 97 et qui augmente chaque année pour atteindre un million de dollars en 2006.Si vous êtes Résident américain ou Américain, vous devrez déclarer les successions pour tous les biens dont vous héritez n'importe où dans le monde, avec quand même une franchise de 100 000$. Ce qui ne signifie pas forcément que vous devrez payer des impôts supplémentaires. Mais si vous n'êtes que résident, vous n'aurez pas droit à la "Marital Deduction" en cas de décès de votre conjoint (voir notre article sur les successions ou nous le demander).

Avec la vague déferlante anti-immigrés, le Congrès a voté une nouvelle loi en 96 où il supprime pratiquement toutes les aides sociales à tous ceux qui ne seraient pas Américains. Donc si vous restez Résident Permanent et s'il vous arrive des ennuis, vous n'aurez pas droit au SSI (Suplemental Security Income), aux "food stamps",...De plus, si vous profitez quand même de quelques aides auxquelles vous pourriez avoir droit, vous aurez du mal à obtenir votre nationalité car vous ne serez pas alors une personne de “ good moral character ”.

Que se passe t-il si vous vivez plus de 6 mois en dehors des Etats-Unis ?

Si vous désirez vivre ailleurs qu'aux Etats-Unis ou simplement être plus de 180 jours cumulables par an en dehors du territoire Américain et conserver le droit de résider et travailler aux Etats-Unis, vous devez être "citizen".
Avec la carte verte seulement, si vous n'êtes plus résident, vous perdez tous vos droits.
Enfin dernier point, ne plus jamais avoir affaire avec le BCIS est en soi, me semble t-il une bonne affaire !

Comme pour tout, tous avantages attirent avec eux quelques inconvénients…

Les inconvénients de devenir Américain

Principal inconvénient: Les impôts

C'est définitif (ou presque). La loi américaine vous oblige à payer des impôts sur tout ce que vous gagnez dans le monde où que vous résidiez. Cela signifie par exemple que si vous revenez vivre en France, vous continuerez toute votre vie à faire une déclaration d’impôts aux Etats-Unis. Et bien sûr en France aussi. Par exemple, vous ne pourrez profiter de produits défiscalisés ni dans un pays, ni dans l’autre, puisque les Etats-Unis ne reconnaîtront pas la défiscalisation française. Pour en savoir plus

Avec les pays, comme la France, qui ont une convention avec les U.S. vous ne paierez pas deux fois l'impôt mais si les U.S. vous taxent davantage que la France (oui, c'est possible), vous devrez payer la différence aux U.S.

Pour avoir des précisions supplémentaires, voir le journal France Service.

Précisions supplémentaires…Par exemple certains revenus en France, comme les assurances-vie, peuvent être exonérés d'impôt et ne le sont pas aux U.S.

Une petite remarque: en tant que résident, vous obéissez à la même loi.Avec une carte verte, si vous décidez de vivre ailleurs, vous devez la rendre et les États Unis, dans ce cas, vous ignorent. Vous n'avez plus de comptes à leur rendre. Cependant une nouvelle loi fiscale de 96, vous oblige à rendre des comptes aux U.S. si vous avez eu plus de $100 000 d'impôts dans les 2 années qui précèdent votre départ.

 

Inconvénient concernant votre nationalité  
 
Vous vous demandez peut-être aussi si vous pouvez conserver la nationalité française et américaine…Pour nous Français, vous ne pouvez pas perdre la nationalité française puisque la France admet la double nationalité. Mais si vous n'êtes pas Français, (Belge par exemple) il se peut que vous perdiez votre nationalité d'origine en devenant Américain. Renseignez-vous auprès de votre consulat ou France Service.